• Saint Nicolas

    Saint Nicolas

     

    Le 6 décembre, c'est la fête de Saint-Nicolas, patron de la Lorraine et des Lorrains. L'occasion de multiples fêtes, certaines religieuses, d'autres profanes.

    En Lorraine, et dans de nombreux pays voisins, les rues se remplissent de messieurs barbus, portant crosse et mitre, accompagnés d'un âne. Et les enfants de chanter : "Grand Saint Nicolas, moi j'aime bien le chocolat !" Saint-Nicolas, une tradition bien ancrée.

     

    Il a sauvé la Lorraine

    Saint-Nicolas est le patron (c’est-à-dire le Saint protecteur) de la Lorraine depuis 1477, et pourtant, cette figure, qui a bel et bien existé, était évêque en Anatolie, dans l’actuelle Turquie, au troisième siècle. Que s’est-il passé pendant douze siècles ? Nicolas de Myre était réputé pour sa charité. Après sa mort, les miracles commencent. Au onzième siècle, sa relique est transportée en Italie, puis, en 1098, un chevalier lorrain du nom d’Aubert de Varangéville rapporte une phalange du saint, à Port près de Nancy. Elle est déposée dans une chapelle et Port deviendra Saint-Nicolas de Port.

    Mais le mythe fondateur, c’est la bataille de Nancy : René II, duc de Lorraine, affronte en 1477 l’armée de Charles le Téméraire. Il place ses troupes sous la protection du Saint et triomphe : le Saint va rester attaché à la Lorraine, et vice versa. Saint Nicolas est ce qu'on appelle aujourd'hui un marqueur identitaire pour les Lorrains du Nord comme du Sud. C'est notre trait d'union, quelle que soit notre origine mosellane, nancéienne, meusienne ou vosgienne.

     

    En Lorraine, il est plus fort que le Père Noël

    La veille du 6 décembre, les petits Lorrains déposent sur le pas de la porte un verre d’eau pour Saint-Nicolas et une carotte pour son âne. Et ils reçoivent en retour des cadeaux. C’est certain qu’au fil des décennies, Noël a pris le pas sur cette tradition. Mais autrefois, c’était bien le 6 décembre qui était la fête-phare de la fin d’année en Lorraine. Et la tradition reste vivace : En Lorraine, comme en Alsace, le 6 décembre, des Saint-Nicolas font le tour des écoles avec leur âne, les enfants mangent des clémentines et boivent un bon chocolat chaud. "Merci Saint-Nicolas !"

     

    C’est le meilleur ami des enfants

    Saint-Nicolas est reconnu comme le protecteur des enfants et cela tient à une célèbre légende : Saint-Nicolas ressuscite trois enfants qu’un boucher mal intentionné avait tué et placé dans le saloir… Dans le nord de la France et en Belgique, c’est la fête des petits garçons. Saint-Nicolas est le pendant de la Sainte Catherine : les hommes qui ne sont pas mariés à 30 ans reçoivent un bonnet… A Bari en Italie, Saint Nicolas est fêté le 9 mai, date de l’arrivée des reliques en 1087, à travers une splendide fête nautique. Saint Nicolas est le protecteur du peuple russe. Il est aussi le patron, entre autres, des marins et des prostituées.

    Il déplace les foules

    La relique de Saint-Nicolas, la fameuse phalange, a fait la gloire de Saint-Nicolas de Port, devenue la capitale historique du mythe. Au Moyen-Age, le pèlerinage attire jusqu’à 200 000 fidèles. Depuis huit siècles, une procession est organisée dans la basilique, à l’occasion du 6 décembre. La ville organise notamment un défilé qui attire 15 à 20 000 personnes. Pas mal pour une commune de 8 000 habitants.

     

    Il en a fait,des miracles ! 

    Avant même sa mort, toute une série de miracles (ou de bonnes actions) sont attribués à Saint-Nicolas. La légende des enfants sauvés du boucher s’inspire du sauvetage de trois soldats injustement condamnés à mort. Il sauve des jeunes filles que leur père veut prostituer, il empêche un naufrage, il vient aussi au secours du chevalier lorrain de Réchicourt, prisonnier pendant la sixième croisade. Cette intervention donne naissance à la procession de Saint-Nicolas de Port.

    Plus près de nous, dans les années 70, l’Américaine d’origine lorraine Camille Friedman ayant échappé à un naufrage en priant Saint-Nicolas, lègue 7 millions de dollars à Saint-Nicolas de Port pour la restauration et l’entretien de la basilique.

     

    « MulotageAu fil de la toile... Un renard »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 6 Décembre à 07:05

    C'est vrai que cette fête est très importante en Lorraine. J'ai tant de souvenirs avec Saint-Nicolas! Ici cans le sud, peu connaisse cette tradition des friandises aux enfants et de la légende. C'est pourquoi je l'ai rappelée dans mon article. Avec la disparition de Johnny s'envole une autre partie de ma jeunesse. Heureusement que restent les souvenirs.

    Merci de cet article

    Bisous à toi et Cathy

    2
    Mercredi 6 Décembre à 11:48
    covix

    Bonjour, 

    C'est certain que Saint Nicolas ne m'est pas inconnu, mais il ne fut jamais fêté.

    Une belle tradition qu'il faut préserver, n'oublions pas qu'il est l'inspirateur du père Noël si cher à Coca Cola.

    Bonne journée

    @mitié

    3
    Mercredi 6 Décembre à 18:53

    ma êtite m'a téléphoné pour me dire ce que Saint Nicolas lui avait apporté ce matin ! 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :