• Japonaiseries

     

    Japonaiseries

    En week-end à Tokyo, Alexandre aperçu sur un mur, une affiche représentant un kami tenant un arc à la main. Il s’agissait d’une annonce pour un tournoi de Kyudo. Il nota soigneusement l’adresse indiqué puis, à l’aide de son ami Lee Van Lee, il se rendit dans le Kondo où se déroulait cette manifestation.

    Arrivé sur place, les deux hommes furent accueillis par la douceur zen des notes célestes issues des kotos sur lesquels des Geishas en kimonos, déplaçaient avec habilité leurs mains délicates.

    Lee en profita pour emmener Alexandre voir plusieurs Kakemonos qui étaient exposés dans la salle principale du monastère. Face à eux, il expliqua à son ami la signification des différents kana et autres kanji présents sur ces œuvres d’art.

    Ce fut un week-end très instructif pour Alexandre, qui ramena de son voyage au pays du soleil levant, des centaines de photos numériques. Il appelait cela ses "Japonaiseries". C’était pour lui, une manière de se venger des touristes japonais dont chaque rivet de la tour Eiffel n’avait plus aucun secret pour eux à force d’avoir été photographiés.

     


    votre commentaire